L'hostilité au libéralisme économique a varié selon les époques et les tendances. . Des légitimistes n'ont d'ailleurs jamais voulu rejoindre le parti de l'ordre. Le prince retenait ainsi la formule de corporations libres, différente des corporations obligatoires de l'Ancien Régime. Le thème de la décadence s'insère dans ce discours. En revanche, il rendait non souhaitable une restauration par le biais d'une intervention étrangère, seule La France[130] envisagea cette possibilité. à rassembler et que le milieu des familles traditionalistes de l'aristocratie et de la bourgeoisie allait lui offrir. Et Dreux-Brézé, d'ajouter[18] : « Si, dans son esprit, le droit à sa succession comme Roi de France avait reposé sur une autre tête que celle de Monsieur le Comte de Paris, Monsieur le Comte de Chambord, qui, plus que personne, connaissait les dispositions d'esprit de son parti, eût certainement combattu l'opinion qui, parmi les royalistes prévalait, dans la mesure dont nous parlions tout à l'heure, en faveur de ce prince. Autre question de poids : la place des groupes traditionalistes (en lien avec Rome), voire éventuellement l’accueil d’intégristes (lefebvristes, en rupture avec l’Église catholique) dans les diocèses, au moment … Plusieurs facteurs expliquent la renaissance d'un courant légitimiste dans la seconde moitié du XXe siècle. La noblesse peut d’ailleurs n'avoir parfois que peu d'influence sur la paysannerie même quand elle est nombreuse et royaliste comme dans le Sud-Ouest"[115]. L'abstentionnisme légitimiste déclina rapidement. ... de pseudo-légitimistes et de clercs déboussolés venait de sauver la République et de provoquer la défaite française face à l’Allemagne, ceci soit par haine de Maurras, ... catholiques traditionalistes… D'Andigné, qui avait lui aussi été un des secrétaires et un conseiller intime[45] d'Henri d'Artois, créa le 22 décembre 1883 avec d'autres anciens conseillers ou secrétaires intimes[45] du comte de Chambord (Henri de Cathelineau, Joseph du Bourg, Auguste de Bruneteau de Sainte-Suzanne[Note 13], Alexis de La Viefville[Note 11], Raoul de Scorraille[Note 14]) un nouveau parti[46], le Comité légitimiste de propagande (qui deviendra ensuite le Comité central de propagande légitimiste, puis en 1896 le Conseil central des comités légitimistes), qui tint son premier congrès le 27 juillet 1884 à Paris. À l'inverse et s'agissant cette fois des Capétiens, le duc de Saint-Simon, Louis de Rouvroy (1675-1755), tout ami du régent qu'il était[29], avait professé[30],[31] que : « Ainsy et non autrement, les Ducs et Pairs sont du corps de la noblesse comme les Princes du sang et les Fils de France en sont, comme le Roy mesme en est, lequel pour estre le chef et le souverain de l'Estat n'en est pas moins membre pour en estre la teste, et comme tel, ne peut qu'il ne soit plustost d'un des trois Ordres que des deux autres, puisqu'enfin il est François, et ne le fust il pas né, il le devient dans l'instant qu'il est devenu Roy de France reconnu et légitime, et par cela mesme incorporé partie, membre de l'Estat, dont il n'est Roy et maistre de cette totalité de membres qui compose la Monarchie, que parce qu'à raison de sa Dignité, il est le premier, le plus excellent de tous les autres membres et la teste de tout le corps, qui régit et qui gouverne tous les autres membres. Il proposa une "administration communale et départementale sagement et progressivement décentralisée" (lettre à Lévis du 12 mars 1856). Mais les premières années du régime sont marquées par une série de tracasseries anti-légitimistes et de menées anticléricales qui crée chez les légitimistes un sentiment de persécution, qui atteint un pic en 1831, avec le lancement d'un mandat par le préfet de police Baude contre l'archevêque de Paris, Mgr de Quelen, suivi de toute une série de brutales perquisitions policières dans toute la France[9]. Mais l'entourage de ces derniers ne considéra pas favorablement le transfert des hommages au duc de Bordeaux. CONTACT / ADHESION. D'ailleurs, sous la Restauration, Louis XVIII soutenait même que la descendance de Philippe V restait française[33]. Jacques-Henri de Bourbon, duc de Ségovie (titre de courtoisie, donné en exil par l'ancien roi Alphonse XIII à son fils à l'occasion de son mariage), auquel son père — monarque déchu — avait fait signer une lettre de renonciation[102] (sous prétexte de sa surdité) au trône d'Espagne, au profit de son frère cadet Jean de Bourbon, comte de Barcelone (autre titre de courtoisie, que ce dernier s'est donné après la mort de son père), a entendu manifester ses droits en 1946 en tant qu'aîné des Capétiens, en reprenant le titre de courtoisie de duc d'Anjou. Le Bras, G., Hourlier, J., Cocheril, M., 1979: This page was last edited on 23 October 2020, at 20:26. ». En effet, la défense intransigeante du catholicisme irrita les électeurs les moins favorables au cléricalisme, certains catholiques préférèrent voter pour des orléanistes conservateurs catholiques comme Falloux et les discours démocratiques de Genoude désorientèrent certains autres. . Suivant cette règle, tous les fils du roi d'Espagne portèrent, comme fils de France, le cordon bleu en naissant ». Les légitimistes comme leur prince étaient prêts à accepter dans leur majorité "le contrôle de deux chambres" et le principe que "le pays sincèrement représenté", vote l'impôt et concourt à la confection des lois. Aîné de sa race, premier du sang capétien, il est le roi salique, c'est-à-dire nécessaire, le roi fatidique. La noblesse d'Ancien Régime domine mais le parti compte également des noms de l'Empire comme les ducs de Valmy ou de Reggio, Victor ou Cambronne. Les partisans de la reconnaissance d'« Henri V », Chateaubriand en tête, voulaient saisir l'opportunité de promouvoir une royauté rénovée alors que les partisans de la nullité de l'abdication du roi et de la renonciation du dauphin, avaient une conception plus traditionnelle de la monarchie. Entre novembre et décembre, le prince reçoit avec Chateaubriand, ses fidèles : députés et pairs de France, journalistes qui laissent des récits hagiographiques, délégations, notamment d'ouvriers et beaucoup de vieux noms de France. Ainsi, essais et brochures diffusent leurs thèmes (décentralisation, libertés, suffrage élargi, défense de la religion) et attaquèrent avec violence les autorités en place. La mobilisation locale fut assez faible : toutefois en mai 1832, une révolte chouanne, soutenant les légitimistes henriquinquistes, considérant « Henri V » comme « roi légitime », contre la monarchie de Juillet (le roi Louis-Philippe étant considéré comme un usurpateur), nécessita la présence de détachements de troupes du 46e régiment d'infanterie et de la Garde nationale à Châteaubourg, Saint-Jean-sur-Vilaine, Saint-Aubin-des-Landes, Pocé-les-Bois, etc. Il s'agissait que la décentralisation ne pût devenir un instrument politique et donc subversif. Ainsi, entre 1831 et 1876, 60 % des députés du parti légitimiste ont des noms à consonance noble[113]. Le légitimiste est donc méfiant à l'égard des doctrines se voulant humanistes et rationalistes. Monseigneur a toujours admis, telle est ma certitude, le droit de Monsieur le Comte de Paris à lui succéder sur le trône de France. 32 talking about this. Livre intéressant, bien informé, qu'on a plaisir à lire. Béchard est plus ferme et prône une intervention publique renforcée mais au niveau communal. Les légitimistes sont hostiles à Charles Maurras du fait de son choix dynastique et de sa philosophie rationaliste, nationaliste et moderne. Mais globalement la plupart des légitimistes étaient favorables à une politique plus libérale. royal.louis.toulon@gmail.com. Les légitimistes ont le goût du passé et donc souvent des romans et de l'érudition historiques, des vieilles pierres, de la généalogie, des récits locaux. * Les Légitimistes, Conservateurs, réactionnaires, catholiques et traditionalistes. Il fut toujours persuadé que la presque unanimité des légitimistes le considéreraient, après sa mort, comme son héritier. Fraternité Sacerdotale Saint Pie X; Fraternité de la Transfiguration; Messe traditionnelle. L'abbé Curé confirmait que le comte de Chambord était pour les Anjou et qu'« il n'en faisait pas mystère aux personnes qui partageaient cette manière de voir ». Paris, A. Colin, 1909 (OCoLC)594611946: Document Type: [...] Or. Ce sujet permettait d'ailleurs de critiquer les « Anglo-Saxons » et l'hypocrisie de leur morale prétendument humanitaire. Par conséquent, seul Dieu peut assurer le salut de l'homme dont le destin est déterminé par avance.Cette vision janséniste de la vie trouve son expression politique dans la monarchie absolue : le monarque est souverain et le pouvoir centralisé. Cette conception, défendue par Louis de Bonald, fait de la société une famille de familles. Accéléré, parce que la demande d'information, et d'information alternative, de la part des internautes devrait croître à cette occasion. Dreux-Brézé fut démenti en 1902 par l'aumônier du comte de Chambord, l'abbé Amédée Curé, qui écrivit dans la revue L'Ami du clergé — en parlant des supposés droits des Orléans à succéder au comte de Chambord — que « non, [Henri d'Artois] ne les reconnaissait pas, il ne les avait jamais reconnus et même avait toujours défendu à ses partisans de les affirmer publiquement ». Les bases juridiques de l'argumentation des légitimistes, favorables aux Bourbons d'Espagne, étaient les suivantes : la loi fondamentale de succession « de mâle en mâle par ordre de primogéniture » et la règle dite d'indisponibilité de la Couronne, qui invaliderait les renonciations au trône respectives de Philippe V en 1712 et du dauphin en 1830, ainsi que les abdications de François Ier en 1525[36],[37] et de Charles X en 1830[38]. Retrouvez l'énergie, le style et le service personnalisé des magasins La Baie dans un environnement de magasinage agréable et convivial. La France monarchiste et légitimiste (1986-1988) ; les deux premières années favorables aux Bourbon-Anjou puis parmiste ; La Blanche Hermine (depuis 1986) publication de la Fédération bretonne légitimiste. Le 24 mars 1872, l'abbé Curé montra ces lignes à Henri d'Artois, qui approuva : « Elle est parfaite cette lettre ; je la signerais d'un bout à l'autre »[19]. Il n'y a plus de différence fondamentale entre les deux, et le quinquennat de François Hollande, avec Manuel Valls Premier ministre, l'a montré jusqu'à la caricature. Sou war d'Majoritéit vun de post-revolutionäre Monarchisten, déi e partiellen oder komplette Retour zum Ancien Régime wollten, géigerevolutionär. Tout comme l’appellation de « chiites » renvoie au « parti de ‘Alî », … Descendant des ultra-royalistes de la Restauration, sont partisans de la branche des Bourbons, dont le dernier roi de France, Charles X, avait abdiqué en 1830. Pour les classiques, le monde est figé et constamment soumis à la volonté divine. Non à la FM. D'abord favorables à la campagne des banquets qui prônait un élargissement du suffrage, les légitimistes, y compris les royalistes nationaux, s'inquiètent d'un possible dérapage révolutionnaire. Après la chute de la monarchie de Juillet, certains légitimistes et orléanistes envisagèrent de pousser le rapprochement jusqu'à la constitution d'un mouvement royaliste unifié. Le maintien d'une économie dominée par l'agriculture est selon eux souhaitable. ALPHONSE ROCHE I LES IDÉES TRADITIONALISTES EN FRANCE 151 l'idéal peut-être discutable, mais sincère, au service duquel il a combattu toute sa vie. Manifeste légitimiste. Au début du XXe siècle, un certain renouveau doctrinal est observé : des thèses universitaires de qualité soutiennent les droits des Bourbons d'Espagne[88]. Additional Physical Format: Online version: Parodi, Dominique, 1870-Traditionalisme et démocratie. La restauration de la royauté ne doit être envisagée que lorsque la France sera libérée de l'occupation allemande. La critique de la colonisation se renforce chez certains auteurs légitimistes comme Barbey d'Aurevilly[131]. Saint-Simon avait déclaré au régent en 1718 : « je vous confesse, monsieur, à vous tout seul, que pour moi, qui n'ai jamais été connu du roi d'Espagne que pour avoir joué aux barres avec lui et à des jeux de cet âge, qui n'en ai pas ouï parler depuis qu'il est en Espagne, ni lui beaucoup moins de moi, et qui n'y connois qui que ce soit ; moi, qui suis à vous dès l'enfance, et qui savez à quel point j'y suis ; qui ai tout à attendre de vous, et quoi que ce soit de nul autre, je vous confesse, dis-je, que, si les choses venoient à ce point, je prendrois congé de vous avec larmes, j'irois trouver le roi d'Espagne, je le tiendrois pour le vrai régent et le dépositaire légitime de l'autorité et de la puissance du roi mineur ». Depuis la mort d'Alphonse II en 1989, l'aîné des Capétiens est Louis de Bourbon, duc d'Anjou, aîné des descendants agnatiques de Louis XIV, via Philippe V et Alphonse XIII. Les légitimistes n'étaient pas hostiles à la libre-entreprise et ils combattaient l'interventionnisme étatique, tout en proposant parfois, comme Berryer dans le débat de 1838 sur les chemins de fer, des solutions mixtes. Le légitimisme n'a jamais eu d'unité sociale. Le légitimisme est donc sans sens péjoratif un paternalisme politique et social. Some communities were revived, and many more new ones established, during the 19th century, but were forced to leave France by anti-clerical legislation during the 1880s (principally the Ferry Laws), and again in the first decades of the 20th century under the Association Act, 1901 (the Waldeck-Rousseau Law). Les légitimistes firent litière de l'argumentation orléaniste sur la nationalité française, considérant que les lois fondamentales n'imposaient pas à l'aîné salique capétien d'être régnicole au moment où la succession lui échoyait (les rois Philippe IV, Louis X, François II, Henri III et Henri IV, devinrent rois de France alors qu'ils étaient déjà rois d'un autre pays : Navarre, Écosse ou Pologne). Den Historiker René Rémond schwätzt vu Légitimistes. Certains d'entre eux accueillent favorablement la chute de la dynastie honnie. Ce mouvement pourrait être à la fois accéléré et perturbé par les échéances électorales du premier semestre 2007. La vision de l'économie des légitimistes fut de plus en plus marquée par le développement du catholicisme social. et n. Pluriel : TRADITIONALISTES 2 courts extraits du WikWik.org (WikWik est une base de données en ligne des mots définis sur les Wiktionnaires français, anglais, espagnol, italien, etc.). Le texte de ce manifeste ne fut publié[57] qu'avec réticence le 24 décembre par le quotidien La Croix, qui entendait s'en tenir au combat strictement religieux et ne voulait pas discuter de la question monarchique. Les légitimistes, à la suite de Joseph de Maistre, assignent à la raison une place seconde par rapport à la découverte du jeu providentiellement cohérent de l'expérience et de la transcendance, c'est-à-dire de l'Histoire et de la Révélation[117]. . CONTACT / ADHESION. . D'emblée les légitimistes ont fait montre d'un certain nationalisme français, manifesté par le recours très fréquent au mot « national ». Pour les légitimistes, la famille est à la fois la cellule fondamentale d'une société conçue dans une perspective limitant l'individualisme et le modèle des autres structures sociales. Le comte de Chambord entra en politique à la fin de 1843. D'Beweegung vun de géigerevolutionäre Legitimiste gëtt et a … TRADITIONALISTE adj. L'industrie n'est pas mauvaise en elle-même, c'est son hypertrophie liée à la prédominance d'une vision économique du monde qui est dénoncée.